Sainte Angèle de Foligno (1248-1309)


Fille d’une riche famille de Foligno, en Ombrie, mariée alors qu’elle est encore jeune, elle met au monde plusieurs enfants et mène une vie confortable au milieu des mondanités et du luxe.Elle ne remplit plus ses devoirs d'épouse et de mère préférant les plaisirs du monde,bien loin de Dieu.


Elle décida un jour de se confesser, mais elle avait commis tellement de péchés qu'elle n'osa tout avouer au prêtre. Elle alla ensuite communier, tout en sachant que cette communion était sacrilège, puisqu'elle avait caché certains péchés lors de sa confession.

 

C'est alors qu'elle eut une vision de François d'Assise, mort une vingtaine d'années avant sa naissance. Elle entra alors résolument dans la voie de la pénitence et n'eut plus qu'un désir : en réponse d'amour, accorder sa vie à celle du Christ.

 

 

À la suite de cette vision, elle passa de longues heures en prière, multiplia les mortifications et distribua son argent aux pauvres. Tout le monde, parmi les siens, la crut folle. Ensuite elle perdit coup sur coup sa mère, son mari et ses enfants. En 1288, tous les membres de sa famille proche étaient morts. C'est alors qu'elle se convertit totalement et prit brusquement conscience qu'elle avait trop longtemps négligé Dieu et les sacrements.

 

 

En 1291, elle fut admise dans le Tiers Ordre de saint François. Elle se plongea alors encore plus profondément dans la prière, vit à plusieurs reprises le Christ lui apparaître, dans des manifestations de mysticisme qui effrayaient son entourage. Elle bénéficia de nombreuses visions de la Passion du Christ, qui devinrent de plus en plus réalistes.

 

 

En particulier, un Jeudi Saint, Angèle de Foligno rapporte qu'après un silence de plusieurs jours durant la Semaine Sainte, elle entendit le Christ prononcer cette phrase qui la bouleversa : Ce n'est pas pour rire que je t'ai aimée.

 

Peu à peu, elle s’apaisa et connut une vieillesse plus sereine. Elle mourut en 1309.

 

Un texte inspiré — écrit en latin — vibrant d'amour, à la fois humble et impétueux dans l'expression des grandes visions qui le traversent, nous a transmis l'enseignement de la religieuse italienne. Connu sous le titre Le Livre d'Angèle de Foligno, il est considéré comme l'un des purs chefs-d'œuvre de l'écriture mystique. Ce n'est pas un ouvrage spéculatif mais le témoignage d'une expérience vécue : celle de l'irruption du Dieu sensible au cœur, dans l'existence d'une femme qui, ayant tout perdu, se laissa perdre elle-même dans l'amour du Christ.

Angèle de Foligno fut déclarée bienheureuse par le pape Clément XI le 11 juillet 1701.

 

Source de l'article ici

 


9 Octobre 2013

 

Le pape François a confirmé la sainteté de la mystique italienne Angèle de Foligno (1248-1309).

 

Il a ainsi “inscrit au catalogue des saints“ cette figure marquante du charisme franciscain.

 

Angèle de Foligno, dont le culte a débuté à sa mort, était jusqu’alors considérée comme sainte uniquement par la vox populi.

 


Le Livre d'Angèle de Foligno

- Ici

 


Écrire commentaire

Commentaires: 0

Perpétuel le calendrier

clair
Au mois de Janvier

clair
Au mois de février

Au mois de Mars
Au mois de Mars

Au mois d'Avril
Au mois d'Avril

Au mois de Mai
Au mois de Mai

clair
Au mois de Juin


clair
Au mois de Juillet

clair
Au mois d'Août

clair
Au mois de Septembre

clair
Au mois d'Octobre

clair
Au mois de Novembre

clair
Au mois de Décembre



Partagez

Merci Amis visiteurs

Aujourd'hui on fête

Mon autre site