· 

Bienheureux Thomas Hélye

Fêté le 19 Octobre

Protecteur de la jeunesse.

Thomas Hélye est né à Biville aux alentours de 1180. Peut-être 1187.

Il est décédé au manoir de Vauville le 19 octobre 1257.

 

Après avoir étudié chez les bénédictins et chez les augustins, il devient maître des écoles de Cherbourg vers 1225.

Sa vocation s'affirme alors qu'il a failli mourir de fièvres. Il retourne alors dans la paroisse de Biville où il se livre au jeûne et à la mortification.

 

Avant son sacerdoce, il accomplit les pèlerinages de Rome et de Saint-Jacques-de-Compostelle, puis il étudie pendant 4 ans la théologie à Paris. Il devient ensuite, pendant 22 ans, missionnaire prédicateur dans les évêchés de Coutances et d'Avranches.

 

A sa mort, on lui attribuait de nombreux miracles par guérison.

Il fut béatifié par le pape Pie IX le 14 juillet 1859. 


SUR LES PAS DU BIENHEUREUX THOMAS HELYE

L’histoire de la Bannière Saint Pierre- Bienheureux Thomas

En 1885, Virginie Mouchel, d’Auvers, âgée de 31 ans était affligée d’une maladie qui la tenait au lit depuis 11 ans ; elle ne pouvait  prendre qu’un peu de pain d’orge et d’eau, et encore rejetait-elle ordinairement cette nourriture.

Les vomissements qu’elle éprouvait étaient accompagnés d’étouffements très douloureux, et d’un râlement dont le bruit, dit la relation, se faisait entendre à cinquante pas de distance.

La faiblesse était si grande  que la malade ne pouvait plus se remuer seule dans son lit ; les médecins avaient pris le parti de recourir à des expédients propres seulement à diminuer des souffrances qu’ils n’espéraient plus guérir. Ce ne fut qu’après dix longues années  de maladie que V. Mouchel conçut le projet de demander sa guérison au B. Thomas Hèlye; ses parents la transportèrent donc à Biville. Elle y passa trois jours : à la fin du troisième jour, elle fut subitement guérie. A son retour à Auvers tout le monde cria au miracle. Voici le certificat délivré en cette circonstance par M. G. Deschamps, docteur- médecin à Carentan : « Mlle Virginie Mouchel était atteinte d’une névrose générale, qui, pendant 10 ans a constamment résisté aux médications les plus variées. Rien ne m’a tant étonné que d’apprendre son complet rétablissement. Dieu l’a guérie ; lui seul, je crois, pouvait le faire ».

            En reconnaissance de ce bienfait, Mlle Mouchel fit don à l’église de Biville d’une belle bannière représentant d’un côté Saint Pierre, patron de la paroisse, et de l’autre le B. Thomas. Chaque année jusqu’à sa mort arrivée le 27 septembre 1882, elle a voulu accomplir un pèlerinage au tombeau du Thaumaturge.

            Extrait de « L’Echo d’Auvers »-N°8 1855

            (document transmis par Mr Côme HEROUT d’Auvers)

Source ici



Perpétuel le calendrier

clair
Au mois de Janvier

clair
Au mois de février

Au mois de Mars
Au mois de Mars

Au mois d'Avril
Au mois d'Avril

Au mois de Mai
Au mois de Mai

clair
Au mois de Juin


clair
Au mois de Juillet

clair
Au mois d'Août

clair
Au mois de Septembre

clair
Au mois d'Octobre

clair
Au mois de Novembre

clair
Au mois de Décembre



Compteur Global gratuit sans inscription

Merci Amis visiteurs

Aujourd'hui on fête aussi

clair