· 

Notre Dame de Buglose

Prière à Notre Dame de Buglose


O Notre Dame de Buglose, comme j'aime vous honorer dans ce sanctuaire que Vous vous êtes choisie depuis tant de siècles!


Je reconnais bien à ce choix, la Mère du Dieu qui est né à Bethléem; comme Lui Vous aimez tout ce qui est humble et caché,


Vous règnez au plus haut des Cieux et Vous établissez Votre Trône dans une humble étable, au milieu des sables du désert.


C'est là que tant de générations ont reçues les merveilleux effets de Votre Puissance et de Votre Bonté;


c'est là que Vous avez accueilli Saint Vincent de Paul aux jours de son enfance;


là est encore l'autel où aux jours de son sacerdoce, il a offert le Saint Sacrifice;


c'est là que dans notre siècle encore Vous avez reçu un autre Apôtre, le premier Evêque d'Alger, de si douce et si sainte mémoire.


O Mère, Vous les avez comblés, l'un et l'autre de l'abondance de Vos Grâces,


Vous en avez fait des Saints; ayez aussi pitié de nous qui Vous invoquons, transportés en esprit dans ce béni sanctuaire;


nous nous unisson à toutes les prières comme à tous les hommages que Vous ont offerts tant de générations venues s'agenouiller à Vos pieds. Montrez-nous toujours que Vous êtes notre Mère,


soyez toujours Notre Dame de Buglose, la Toute Puissante par la vertu de Son intercession et la Toute Bonne par la Tendresse de Son Coeur Maternel (Hamon, curé de Saint Sulpice).


Ainsi soit-il.


Au-dessus de la stalle épiscopale du chœur de la basilique apparaît « Notre-Dame tenant l'Enfant-Dieu sur ses genoux ». Il s'agit d'une statue aux dimensions exceptionnelles, haute de 1,08 m et d'un poids de 400 kg, taillée dans les dernières années du xve siècle ou du début du xvie siècle



Histoire

Une statue de Notre-Dame, réalisée entre la fin du xve siècle et le début du xvie siècle, fait dès l'origine l'objet d'une dévotion entraînant un afflux de pèlerins au Pouy.

 

Pendant les guerres de religion, Gabriel Ier de Montgommery et ses troupes se ruent sur la région, entraînant le saccage de lieux de cultes catholiques et de religieux.

Le village du Pouy fait l'objet d'attaques en 1570 et la statue de Notre-Dame est cachée dans un marais voisin, échappant ainsi de peu à la destruction.

Oubliée, elle y demeure cinquante ans, jusqu'à un jour de 1620 où un paysan, qui labourait son champs avec ses deux bœufs, voit ceux-ci s'arrêter pour lécher un rocher qui se révèle être la statue de la Vierge, enfoncée dans la vase et recouverte par les joncs.

La statue est immédiatement sortie de là et déposée sur un autel improvisé (l'actuelle chapelle Notre-Dame de Buglose, dite « chapelle des miracles »), à l'endroit de sa découverte. Cette chapelle est aujourd'hui enchâssée dans une architecture moderne érigée pour le centenaire du couronnement de Notre-Dame.

 

La chapelle aurait initialement dû être provisoire et la statue transportée jusqu'à l'église paroissiale de Pouy, mais les bœufs chargés de tirer le chariot où l'on avait déposé la statue refusèrent d'avancer plus loin que les vestiges de l'ancienne église. Voyant là un signe de la volonté divine, on décide alors de reconstruire le sanctuaire.

 

Une première chapelle est édifiée et inaugurée le lundi de Pentecôte 1622 par Mgr du Sault, évêque de Dax, au milieu d'une foule immense. La notoriété de Buglose grandit rapidement et se répand, attirant des pèlerins en quête de miracles venant du diocèse de Dax et des diocèses voisins d'Aire, Bordeaux, Auch, Lescar ou Oloron.Même la reine douairière d'Espagne, Marie-Anne de Neubourg, vint prier à Buglose en 1709 et obtint la guérison.

 

Devenue trop petite et vétuste, la chapelle primitive est remplacée au xixe siècle par l'édifice actuel. La première pierre est posée le 30 juillet 1850, la bénédiction et l'inauguration ont lieu en 1855, alors que les travaux ne prennent réellement fin qu'en 1865.

 

Au nom du pape Pie IX, Mgr Louis-Marie Epivent, évêque d'Aire de 1859 à 1876, couronne solennellement Notre-Dame de Buglose le 9 septembre 1866.

Son successeur, Mgr Victor-Jean-François-Paulin Delannoy, évêque d'Aire de 1876 à 1905, décide d'installer le carillon dans la grande tour.

 

Le chanoine Maisonnave invente la machine à carillonner encore en fonction actuellement.

La fonte des cloches est confiée à la maison Paccard d'Annecy.

Inauguré le 8 septembre 1895, avec 23 cloches, le carillon est complété ultérieurement jusqu'en 1926, et comprend 60 cloches pour 34 notes de nos jours.

Cent ans après sa construction, l'église Notre-Dame de Buglose est consacrée par Mgr Lefebvre, archevêque de Bourges, le 6 septembre 1965. À la demande de MgrBezac, évêque d'Aire et Dax de 1963 à 1978, le pape Paul VI accorde en septembre 1966 à l'église du Sanctuaire Notre-Dame de Buglose le titre de Basilique mineure, lors des fêtes du centenaire du couronnement de la statue.(source ici)

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Perpétuel le calendrier

clair
Au mois de Janvier

clair
Au mois de février

Au mois de Mars
Au mois de Mars

Au mois d'Avril
Au mois d'Avril

Au mois de Mai
Au mois de Mai

clair
Au mois de Juin


clair
Au mois de Juillet

clair
Au mois d'Août

clair
Au mois de Septembre

clair
Au mois d'Octobre

clair
Au mois de Novembre

clair
Au mois de Décembre



Partagez

Merci Amis visiteurs

Aujourd'hui on fête

Mon autre site